Les balades préférées de nos Vagabondes

L’escapade de notre Vagabonde Sandrine sur les pas de Colette.

balades

Il y a quelques temps en rangeant le grenier, je suis tombée sur un bouquin de Colette : Claudine à l’école
De ce titre, je n’avais que quelques vagues souvenirs. Il me semblait me rappeler que l’auteure, par l’intermédiaire de son personnage Claudine, y parlait de ses souvenirs d’enfance en Bourgogne. Alors, Je l’ai feuilleté, comme ça, machinalement pour finir par le lire complètement. J’ai vraiment accroché et j’ai donc voulu en savoir plus sur cette Claudine/Colette au tempérament bien trempé. 

Balade

De Saint-Sauveur à Saint-Fargeau

C’est comme ça qu’on a décidé de filer pour une balade en direction de Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l’Yonne, en Bourgogne. 

Alors Saint-Sauveur, c’est un charmant village de 900 âmes. Le mieux est de garer la voiture sur la place du château. On aurait pu apporter notre pique-nique, mais autant manger local et ça tombe bien, on peut tout trouver sur place. Après quelques emplettes gourmandes et notamment un détour par la Boulangerie Maurielle au 11, rue de la Roche, nous voilà partis pour une visite du Musée Colette qui est installé dans le château. 


Après quelques explications de la personne à l’accueil, la visite est libre ; c’est plutôt sympa, ça permet d’avoir tous une expérience différente. Moi, ce que j’ai préféré ce sont les regards de Colette projetés en haut de l’escalier : ça donne vraiment l’impression qu’elle est là avec nous. François a visionné le film : il n’en revient toujours pas de la modernité de cette femme née il y a près de 150 ans !!

balade

Il est maintenant temps de déjeuner. On a choisi la formule pique-nique mais on aurait aussi pu déjeuner au restaurant car il y a une auberge atypique à 10 mn en voiture : c’est une ferme du début du XXe avec ses animaux. Colette adorait ce coin de verdure qu’on appelle la Puisaye (prononcez Puisè). Et justement, il existe une randonnée le « sentier Colette ». Pas d’affolement, elle ne fait que 5 km. Tout le long on est sous d’impressionnantes arches formées par les arbres qui se rejoignent de part et d’autre du sentier. On s’attendrait presque à croiser Claudine au détour d’un chemin ! 

Sur le parcours, on a visité une poterie – artisanat très local - ; c’était émouvant car ce lieu existe depuis le XVIIIe siècle.  Alors, j’ai pas pu résister, j’ai acheté un pot à crayon. 

De Saint-Fargeau à Toucy

Pour la nuit, on a réservé un hôtel à 15 km de là, à Saint-Fargeau. Sympa ce village, avec un grand passé historique. Il y a un château qui se visite : je me le note pour une prochaine occasion ! Avant le dîner dans un restaurant situé à côté de l’hôtel, on a été flâné dans le village. On a aussi appris hier que Colette a fait du music-hall et que la musique était très présente dans sa vie. Alors quand on a su qu’à Saint-Fargeau, il y avait un musée de l’Aventure du Son, on s’est dit : quitte à suivre les pas de Colette …

  On n’a pas été déçu. En effet, elle est très impressionnante cette collection d’instruments ! Et que dire de la démonstration de musique mécanique en fin de visite ? Ensuite, En passant à l’Office de Tourisme, on nous a dit qu’à 20 km, il y avait la ville natale de Pierre Larousse, l’encyclopédiste. Étonnante cette concentration des grands noms du bon mot !  

balade



On aurait pu faire quelques achats à Saint-Fargeau mais on a décidé de se faire un petit plaisir. Sur le chemin de Toucy, on s’est donc arrêté dans un restaurant aménagé dans un ancien Moulin. De bons produits faits maison, tout ce qu’on aime ! 
Toucy est une ville très mignonne, son église fortifiée est une vraie curiosité et en visite guidée c’est encore mieux. 
On nous a d’ailleurs chaudement recommandé le marché du samedi matin. Il est pour nous temps de rentrer mais je crois qu’il va falloir que je programme très bientôt une autre balade dans le coin : je comprends mieux maintenant toutes les louanges de Colette à sa région natale… 

Balade
Copyright Centre d’Etudes Colette